29-08-2023 Pierre naturelle

3 exemples concrets qui réemploient des coproduits de pierre naturelle

Plutôt que de jeter les débris générés par les chantiers, pourquoi ne pas leur trouver une autre utilité ?

Mur biodiversitaire de Versailles
Structure de la page
Éditeur de texte

La pierre naturelle dispose d'une capacité rare : celle d'être réutilisée à l'infini. Plutôt que de jeter les débris générés par les chantiers, pourquoi ne pas leur trouver une autre utilité ? En plus de préserver l'environnement, cette pratique peut résoudre les difficultés d'approvisionnement de certaines matières premières. Voici quelques exemples de réemploi de coproduits en pierre naturelle qui permettent de créer une économie circulaire.

Pourquoi faire appel à la pierre locale ?

Le corridor écologique du Grand Paris exploite la diversité des chutes de pierres

© Concetta Sangrigoli, Atelier Nous

Au cœur du Grand Paris, la trame verte et bleue renaît le long d'un parcours végétalisé de 520 mètres. La promenade Jane et Paulette Nardal comporte plusieurs espaces thématiques, des « salons » et des structures ludo-pédagogiques qui permettent à la biodiversité de s'épanouir. 

Constatant la diversité des débris de chantiers de voiries de la Ville de Paris, l'Atelier Nous a imaginé une œuvre à base de pierre naturelle recyclée, véritable alliée dans la construction de ces aménagements écologiques. Des murets-bancs, un amphithéâtre de plein air et des escaliers en pierre de taille ont donné une seconde vie aux coproduits. Chaque espace profite de sa propre pierre : granits de diverses couleurs, grès, porphyres, basaltes...

Le dépôt des matériaux de la Ville de Paris a dévoilé des objets surprenants à l’équipe de projet : mille et une variétés de bordures et de dalles attendent de retrouver une utilité. L’hétérogénéité de ces "chutes" de pierre des chantiers parisiens représente souvent un obstacle dans la démarche de réemploi en chantier de voirie, qui nécessite des quantités conséquentes de matériaux uniformes. Ici la contrainte est transformée en potentiel.

— Concetta Sangrigoli de l’Atelier Nous

Consultez la fiche technique de l'ouvrage

Le pavillon de Versailles innove avec le mur en pierre biodiversitaire

© ChartierDalix

Le mur biodiversitaire combine le meilleur du minéral et du végétal. Il se différencie du mur végétal « classique » par ses niches en façade et le vide laissé à l'intérieur du bâti pour accueillir substrat, végétaux et animaux.

C'est en s'appuyant sur ce mur porteur expérimental, imaginé en 2021 par les membres de la FFPPS Joël Jannet et Martin Muriot, que le pavillon biodiversitaire est sorti de terre en 2022 pour célébrer la seconde édition de la Biennale d’architecture et de paysage d’Île-de-France. L'agence d'architecture ChartierDalix retranscrit ainsi dans une œuvre contemporaine la politique de transition énergétique de la Métropole du Grand Paris… et prouve que la pierre naturelle répond totalement aux préoccupations environnementales.

Le pavillon a été réalisé avec des pierres de réemploi issues de la déconstruction d'ouvrages de voirie, soigneusement sélectionnées pour nécessiter le moins de découpes (et donc de chutes) possible. Calcaire, porphyre, grès et gneiss s'articulent harmonieusement autour d'un projet novateur, qui réinvente la technique millénaire de la pierre sèche pour répondre aux enjeux actuels.

Ce pavillon est un démonstrateur des ressources cachées de la ville : il expose le potentiel lié aux gisements de matériaux, les enjeux liés à leur revalorisation et incite à une réflexion sur la restauration des milieux écologiques en zone urbaine.

— François de Mazières, maire de Versailles

Consultez la fiche technique de l'ouvrage

La réhabilitation du musée Fort l'Écluse perpétue la tradition d'un mille-feuille architectural

© AtelierPNG

Héritage de plusieurs siècles d'architecture militaire, le Fort l'Écluse est une curieuse construction à flanc de montagne qui surplombe le paysage du Pays de Gex. Préserver son identité forte tout en réalisant les travaux de revalorisation touristique nécessaires pour faciliter l'accueil des visiteurs n'est pas une mince affaire. 

C'est le cabinet AtelierPNG qui a relevé ce défi en optant pour le réemploi des pierres naturelles déconstruites lors du chantier et à la roche disponible in situ. Ces travaux s'inscrivent dans la continuité de l'histoire du fort, maintes fois amélioré, détruit, abandonné, reconstruit, ajoutant une couche supplémentaire à un véritable mille-feuille architectural, sans dénaturer l'existant.

Aménagement le plus impressionnant, un ascenseur en gabions permet l'accès pour les PMR. Un choix audacieux, qui s'intègre à merveille dans l'architecture austère du fort.

Une seconde vie pour ces pierres, une nouvelle histoire pour le fort, construit à nouveau sur lui-même. 

— AtelierPNG

Consultez la fiche technique de l'ouvrage

Recycler la pierre naturelle, une tendance qui se développe

Les stratégies de réemploi de la pierre naturelle ne se cantonnent pas aux constructions et aménagements en pierre naturelle. Les débris de pierre calcaire peuvent être utilisés comme amendement agricole, les chutes de marbres concassées peuvent devenir des sols, etc.

La filière s'engage pour démocratiser le réemploi des coproduits de pierre naturelle, et Rocalia accompagne cette réflexion. Plusieurs cycles de conférences seront organisés autour de l’économie circulaire et de la pierre locale lors de la prochaine édition du salon de référence de la pierre naturelle.

Ne manquez pas cette occasion !

Le réemploi de la pierre naturelle est une stratégie gagnante sur tous les plans. Une véritable économie circulaire est en train de se mettre en place. En choisissant de recycler le plus possible la pierre sèche sur vos chantiers, vous contribuez à cette démarche vertueuse qui rend service à tous et allège considérablement votre budget.
 

Paragraphes
Éditeur de texte

Partenaire associé