18-01-2024 Pierre naturelle

Halles de Saint-Dizier : dans les coulisses du Grand Prix 2023 « Construire en pierre naturelle au XXIe siècle »

Christophe Aubertin de Studiolada vous fait découvrir le Grand Prix 2023 du concours d'architecture « Construire en pierre naturelle au XXIe siècle ».

rocalia
Paragraphes
Ckeditor

Le marché couvert de Saint-Dizier a pour vocation de revitaliser le centre-ville. Et quoi de mieux que la pierre naturelle pour créer un bâtiment d'activité à la fois contemporain, esthétique mais aussi patrimonial, remportant ainsi l'adhésion des usagers ? Christophe AUBERTIN, architecte et fondateur de Studiolada, vous emmène dans les coulisses de cette œuvre qui a séduit le jury du concours « Construire en pierre naturelle au XXIe siècle ». Voici les informations clés de sa conférence donnée sur le salon Rocalia 2023.

Ckeditor

Objectif des halles : revitaliser le centre-ville


Depuis ces 30 dernières années, Saint-Dizier a perdu 30 % de sa population. L'emploi est en chute, les commerces migrent vers la périphérie, et le centre-ville se dévitalise, à tel point que la ville a obtenu une subvention de l'État pour y remédier dans le cadre de l'opération « Action cœur de ville ». C'est dans ce contexte que l'ancien marché couvert, qui tombait en ruines, a été démolit puis reconstruit pour en faire les nouvelles Halles de Saint-Dizier.

 

Marché couvert de Saint-Dizier
Le marché couvert de Saint-Dizier à la nuit tombée

 

Un projet bien accepté par les riverains, qui ont apprécié cette architecture à la fois audacieuse et patrimoniale. Depuis, le marché qui se tenait sur deux jours a doublé son amplitude d'ouverture, et une brasserie ouverte 6 jours sur 7 y a même élu domicile.

 

« Il y a une vraie sensibilité du public sur le fait de se nourrir via les petits producteurs locaux, et cette vision se développe aussi bien chez les particuliers que chez les professionnels, et  arrive dans le bâtiment. La volonté de construire avec des matériaux locaux est en train de se mettre en place. »


 

Le nouveau marché couvert de Saint-Dizier émerge en 2023


Le nouveau bâtiment fait la part belle à la pierre naturelle d'Euville, mais aussi à d'autres matériaux locaux comme le bois ou la fonte, ancrée dans l'histoire de la ville de Saint-Dizier.

 

Il se distingue par ses élégants arcs, dont les plus grands franchissent 27 mètres. Trois allées longitudinales croisent trois allées transversales, et un grand auvent côté Est permet d'abriter les commerces volants qui s'installent en extérieur les mercredis et samedis.

 

Marché couvert de Saint-Dizier

 

La conception du marché couvert devait faire avec trois contraintes structurelles fortes :

 

  • une rivière traverse le sous-sol du bâtiment d’Est en Ouest
  • des chauve-souris protégées nichent dans les anciennes caves sous le bâtiment
  • le sol de mauvaise qualité nécessite des fondations spéciales (pieux à 12 m)

 

Maître d'ouvrage : Ville de Saint-Dizier
Maîtrise d'œuvre : Christophe Aubertin / Aurélie Husson / Collectif Studiolada
Entreprises de la pierre : SNBR / Rocamat - Polycor

 


Quand les nouvelles technologies permettent d'optimiser l'usage de pierre locale


Les carrières d'Euville (Meuse) fournissent de la pierre d'Euville classique très qualitative, et de la pierre d'Euville Geveaux. La carrière disposant déjà d'un important stock de blocs prédécoupés de pierre Geveaux, autant en profiter ! Les blocs équarris et simples ont été découpés par Rocamat en Bourgogne, et les blocs avec découpes ont été envoyés à Troyes, dans les ateliers de SMBR.

 

Marché couvert de Saint-Dizier
Pose des blocs de pierre pour former les arcs

 

Lors de la réception des blocs sur le chantier, la maitrise d'œuvre a fait appel au CTMNC pour scanner les pierres pour détecter d'éventuels défauts en profondeur, certains blocs présentant des fissures. Fait intéressant : certaines pierres fissurées étaient finalement saines, tandis que d'autres visuellement correctes s'avéraient défectueuses. Au total, 10 blocs ont été renvoyés pour être retaillés après avoir été passés au scanner.

 

« Si on veut utiliser des ressources naturelles locales, qui ne sont pas toujours de la meilleure qualité, on peut utiliser cette assistance innovante pour valider l'utilisation des matériaux. »

— Christophe Aubertin, Studiolada

Ckeditor

Quelques monuments iconiques en pierre d'Euville
 

  • la place Stanislas de Nancy, considérée comme une des plus belles places du monde
  • la basilique Saint-Epvre de Nancy
  • le château de Commercy
  • l'Opéra Garnier
  • le Grand Palais des Beaux-Arts
Ckeditor

Les arcs en pierre naturelle : l'enjeu principal du chantier


Lors des premières ébauches, il était prévu de créer des arcs en parabole et des arcs surbaissés en anse de panier. Suite à l'avis expert de l'architecte-ingénieur Jean-Marc Weill (cabinet C&E ingénierie), les arcs en chaînette — technique vue sur la Sagrada Familia par exemple — ont été privilégiés. Au total, la construction comporte 16 arcs en pierre naturelle :

 

  • 4 arcs étroits franchissant 2 m
  • 10 arcs moyens franchissant 7 m
  • 2 grands arcs des pignons franchissant 23 m

 

Marché couvert de Saint-Dizier

 

Marché couvert de Saint-Dizier
Les trois tailles des arcs

 

Une réflexion a aussi été entamée sur les capacités des arcs, chargés de manière différentielle, à supporter le poids imposé. Des moucharabieh ont été envisagés pour soulager les reins des arcs, mais allaient générer salissures et retenues d'eau. Bonne surprise, les arcs ont finalement pu soutenir le mur plein !

 

Cet ambitieux projet laisse une place de choix à la pierre naturelle locale et prouve que ce matériau est tout à fait adapté pour construire des bâtiments d'activité. Le rayonnement de ce marché couvert permettra très certainement de convaincre davantage les élus d'incorporer la pierre naturelle dans leur cahier des charges !

 

© Photos : OLIVIER MATHIOTTE - ERICK COLIN - CHRISTOPHE AUBERTIN

Paragraphes
Ckeditor

Partenaire associé