28-04-2022 Pierre naturelle

Architectes, designers : avez-vous pensé au marbrier pour vos créations ?

Découvrez le métier de marbrier, ses atouts et ses enjeux avec le retour d'expérience d'Alexandra Païta de l'entreprise Brocatelle.

Structure de la page
Éditeur de texte


Parmi les métiers de la pierre naturelle, celui de marbrier se distingue par son travail d'une roche spécifique : le marbre. En bâtiment et décoration ou pour le funéraire, le marbrier est un spécialiste qui donne vie à cette pierre naturelle dite noble. Nous avons échangé avec Alexandra Païta, cofondatrice de l'entreprise Brocatelle, pour mieux comprendre ce métier.


© Crédit photo : teeraphan / Adobe Stock

Du plan de cuisine aux créations les plus folles

C'est une définition que l'on retrouve fréquemment dans les autres métiers de la pierre naturelle : pour Alexandra Païta, le métier de marbrier est gouverné par l'amour du beau, de la matière et du savoir-faire. « Il s'agit de mettre en rapport une matière naturelle, qui attire par sa diversité, sa couleur et ses veinages étonnants, et un savoir-faire traditionnel qui allie précision, soin du détail et amour du défi ». Il est expert de la transformation de la matière à partir de tranches, et aussi plus ponctuellement de taille d’après massif et de toutes les étapes de finition comme le polissage.

 


Détail d'une somptueuse table en marbre
© Crédit photos : Brocatelle

Si on le connaît beaucoup pour ses plans de cuisine aux veinages somptueux, le métier de marbrier du bâtiment et de la décoration sait sortir des sentiers battus pour exprimer les idées des architectes, designers et particuliers. Brocatelle est ainsi devenue experte de la technique innovante du « contrecollé sur nid d'abeilles », mais aussi de celle du marbre, onyx, albâtre sur verre permettant de les rendre translucides. 

Quant au marbrier funéraire, il tient entre ses mains la lourde responsabilité du dernier hommage aux défunts, avec la création de stèles funéraires sur-mesure.

L'esthétique est au cœur du métier de marbrier

Qu'il s'agisse du marbrier funéraire ou du marbrier du bâtiment et de la décoration, les clients attachent une importance capitale à l'esthétique de l'ouvrage. Les projets peuvent être atypiques, voire même excentriques, comme Brocatelle qui a réalisé une voiture en marbre pour la maison française de haute couture Saint Laurent, en 2019.


La voiture en marbre Saint Laurent créée par Brocatelle
© Crédit photo : Brocatelle

« Nous répondons à la demande des architectes et designers qui sont toujours à l'affût de nouvelles matières. Nous avons participé au FABécole de la Cité du Design de Saint-Etienne, qui organise des workshops entreprise-étudiants, et les modèles créés dans ces ateliers sont exposés du 5 avril au 31 août lors de la Biennale Internationale. » explique Alexandra Païta.

Le marbrier peut même s'impliquer dans la mode : Brocatelle, en tant que membre actif de l'association Rhônapi, a réalisé des sequins en pierre pour orner les vêtements dessinés par le lycée des métiers de la mode Adrien Testud. Ces créations feront l'objet d'un défilé lors de la Biennale.

Un approvisionnement des matières premières plus difficile

Loin d'être épargné par la pandémie, le métier de marbrier doit faire face non pas à une pénurie, mais à une difficulté à importer les matières premières. Si le secteur de la pierre naturelle encourage l'utilisation de la pierre locale, les marbriers français travaillent plutôt avec des pierres étrangères jugées plus décoratives provenant d'Asie, d'Amérique du Sud ou ailleurs en Europe.

« Nous travaillons très ponctuellement les pierres locales, car elles n'ont pas le veinage d'un marbre comme l'Arabescato ou le White Panda. Il faut aller au-delà des frontières pour trouver ces beaux marbres, ainsi que pour les quartzites ou les onyxs. Avec le Covid, les acheteurs se sont moins déplacés et les matières premières arrivent plus difficilement et en quantité et diversité parfois plus réduites. Les coûts de transport explosent, en conséquence, les prix augmentent, et bien que nous travaillons du haut de gamme, ceci pourrait représenter un frein pour nos clients » précise Alexandra Païta.


Le marbre se décline en une incroyable variété de coloris, veinages, etc.
© Crédit photo : Brocatelle

Bien que l’offre soit réduite par rapport à la grande diversité des matières d’importations, Brocatelle a à cœur de proposer aux prescripteurs la palette des marbres français et à les valoriser dans son atelier, comme le marbre noir Saint Laurent, le Grand Antique d’Aubert, le Rouge et la Fleur de Pêcher de St Pons, ou encore le Rouge Griotte pour n’en citer que quelques-uns.

Le métier de marbrier bientôt inscrit aux WorldSkills ?

Très investie pour la reconnaissance du métier de marbrier qui souffre d'un déficit de personnel, Brocatelle s'est engagée dès 2018 dans un groupe de travail avec l'idée de faire entrer ce métier dans la compétition des WorldSkills. UNICEM, Compagnons du Devoir, Education Nationale, Pierre Actual, marbriers, fabricants ou encore distributeurs se sont concertés pour définir et proposer un sujet d'épreuve et assurer toute l'organisation et la logistique. 

En janvier 2022, une démonstration du métier de marbrier a eu lieu à Lyon Eurexpo dans des conditions identiques à la compétition des WorldSkills.

On veut valoriser le métier en montrant des matières étonnantes, un savoir-faire et une pièce attirante créée par un designer. Nous avons donc sollicité et « entraîné dans cette aventure » Sylvain Dubuisson, qui nous a dessiné un tabouret à trois pieds appelé Tertio.

— Alexandra Païta

Et maintenant ? L'initiative a été accueillie très favorablement et cherche à présent au minimum six régions pour présenter des candidats marbriers aux côtés des autres métiers de la pierre naturelle. Avis aux intéressé.e.s !

Découvrez la compétition WorldSkills

Le métier de marbrier a beaucoup à apporter aux porteurs de projets qui recherchent un matériau noble et durable pour sublimer leurs créations. De nombreux tailleurs de pierre, qui veulent travailler des matières différentes et se positionner sur de nouveaux marchés, ont déjà sauté le pas pour acquérir cette compétence grâce à la formation professionnelle : pensez-y !
 

Paragraphes
Éditeur de texte

Partenaire associé